Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 octobre 2011 3 12 /10 /octobre /2011 08:18

http://www.impact-sante.fr/Medecine/_Medecine__Actualites/_Le_gouvernement_a_modifie_la_date_de_suspension_du_bisphenol_A_/1/19434/1234

 

« Le gouvernement a modifié la date de suspension du bisphénol A »

11/10/2011 | Assurance maladie, Politique, Santé publique
« Le gouvernement a modifié la date de suspension du bisphénol A »

Michèle Delaunay, député PS Gironde, médecin de formation.

 

La proposition de loi du député socialiste Gérard Bapt visant à suspendre la commercialisation de tout conditionnement alimentaire comportant du bisphénol A a été examinée en séance publique le 6 octobre, qu’avez-vous obtenu ?

Le gouvernement a imposé la procédure du vote bloqué pour la proposition de loi visant à la suspension de la fabrication, de l'importation, de l'exportation et de la mise sur le marché de tout conditionnement à vocation alimentaire contenant du bisphénol A, ce qui a pour effet de reporter le vote au 12 octobre, mais surtout rend impossible la discussion et le vote des amendements individuellement. Il a par ailleurs tenu à apporter au texte des modifications qui, sous une apparence favorable, suscitent réserves et interrogations. Et notamment celle concernant le report de date. J’avais demandé à ce que la suspension, prévue initialement au 1er juillet 2012, passe au 1er janvier 2014 pour permettre aux industriels de faire le nécessaire. Le gouvernement vient de l’avancer au 31 octobre 2012. Il est bien évident qu'à cette date, aucune étude scientifique n'aura eu le temps d'être réalisée de manière convenable et qu'alors, des résultats incomplets pourront être avancés par les industriels pour démontrer qu'ils ne disposent pas de substituts dépourvus de toxicité potentielle et que l'on doit donc proroger la date de mise en application de la loi, voire la suspendre.

Qu’ont dit les industriels que vous avez rencontrés ?

Qu’ils ont besoin de temps. Lors de nos auditions nous avons sentis qu’ils se sentaient concernés. Ils sont déjà à la recherche de produits de substitutions, mais les résultats ne sont pas encore convaincants : les remplaçants ne sont pas universels, c’est-à-dire qu’ils n’ont pas trouvé un remplaçant unique stable et la preuve de leur innocuité n’est pas encore faite. L'Anses a d’ailleurs lancé un appel à contribution pour la réalisation d'études sur les produits de substitution.

Que répondez-vous à ceux qui ne vous soutiennent pas dans votre démarche ?

J’admets que nous n’avons pas de preuve quant à la toxicité du bisphénol A vis-à-vis de l’homme. Mais faudra t-il attendre, comme pour l’affaire du médiator, d'avoir des chiffres nous montrant par exemple que 3% des petits garçons français ont des hypogénésies du pénis ? Je suis de formation hospitalo-universitaire et je sais qu’il existe toujours une différence entre l’expertise scientifique et l’expérience. Le dernier rapport de l’Anses n’avance pas de preuves scientifiques mais au regard d’autres situations, si l’on met en perspective les données hommes/animaux, la potentialité d’un danger est bien réel.

Quels sont donc ces dangers que vous mettez en avant ?

Le bisphénol A est un composant chimique permettant de fabriquer des matières plastiques très performantes aux nombreuses applications. Il est associé à d’autres composants pour la fabrication de deux types de matériaux essentiellement : une matière plastique, le polycarbonate, et les résines époxy. C’est un perturbateur endocrinien capable de mimer l’effet d’hormones sexuelles ayant un rôle dans la fonction de reproduction, mais aussi le développement d’organes comme le cerveau ou le système cardio-vasculaire. Les effets, à confirmer, seraient particulièrement importants chez les femmes enceintes et allaitantes et chez les jeunes enfants. Protégeons donc ces populations ! En attendant une éventuelle interdiction il me paraît très important que les contenants alimentaires comportant du bisphénol A portent un message d'avertissement, afin de limiter au maximum l'exposition de ces groupes à risque. C'est le sens de l'un des amendements que j'ai déposés et qui a emporté l'adhésion de la commission.

 

Delphine BARRAI

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre Duterte
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de krachdusperme.over-blog.com
  • Le blog de krachdusperme.over-blog.com
  • : "LE KRACH DU SPERME et autres menaces" un livre écrit par le Dr Pierre Duterte et Gerald Messadié. Ne protégez pas l'environnement, PROTEGEZ VOUS!
  • Contact

Texte Libre

Recherche