Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 septembre 2010 4 16 /09 /septembre /2010 07:56

Très jeunes filles en fleurs

Santé. Une étude américaine révèle une augmentation des signes de puberté précoce dans la population féminine.

Réagir

Par CATHERINE MALLAVAL

  • Réduire la taille de police
  • Réinitialiser la taille de police
  • Agrandir la taille de police
  • Imprimer l'article
  • Envoyer l'article à un ami
  • Réagir
  • Ajouter à mon Libé+

Des seins qui poussent plus tôt. Des règles qui surviennent chez des filles de plus en plus jeunes. Avis de puberté précoce ? Depuis quelques années déjà, sur les forums médicaux sur le Net, des mères «postent» leur désarroi de voir leur enfant devenir prématurément une «grande». Comme cette anonyme : «Ma fille vient de me dire qu’elle avait deux boules aux tétons et effectivement elle a les seins qui poussent ! Quel choc ! A 8 ans, je ne m’y attendais pas !» ; ou cette autre qui confie : «Ma fille agée de 10 ans est réglée depuis cet été. Elle a commencé a avoir des poils pubiens et des seins, il y a un an. J’ai pas fait trop attention car elle est rondelette. C’est la galère et c’est vraiment injuste que ces petites filles soient indisposées. Elles ne sont pas mûres et ont encore beaucoup besoin de nous, surtout dans ces moments-là.» Des jeunes femmes qui en souffrent témoignent aussi : «J’ai 25 ans et j’ai eu une puberté précoce. Je réalise aujourd’hui seulement à quel point je l’ai mal vécu et toutes les conséquences que ça a encore sur ma vie actuelle… Surtout psychologiquement.»

Des cas uniques, extrêmes ? Une étude américaine publiée en août dans la revue Pédiatrics a relancé les interrogations. Menée auprès de 1 239 fillettes à New York, San Francisco et dans l’Ohio, elle affirme qu’environ 15 % des jeunes Américaines montrent des signes de puberté précoce avec un développement des seins dès l’âge de 7 ans et une apparition de poils pubiens dès 8 ans pour près de 20 % d’entre elles.

En France, des études conduites par l’Ined (Institut national des études démographiques), concluent aussi à une baisse régulière de l’âge de la puberté. Avec une moyenne de 12,6 ans en 1994, lors de la dernière enquête sur ce thème.

Pourquoi ? C’est bien sûr la question qui se pose. Faut-il faire un lien avec la montée de l’obésité ? Avec les substances chimiques (Bisphénol A très présent dans les biberons, emballages alimentaires et canettes, phtalates surreprésentés dans les jouets, pesticides…) auxquelles nous sommes de plus en plus exposés et qui se révèlent souvent être des perturbateurs du système hormonal ?

Cette dernière hypothèse sera amplement débattue demain lors d’un colloque sur les «perturbateurs endocriniens» qui se tiendra à l’Assemblée nationale.

> Abonnez-vous à Libération en numérique pour feuilleter ou télécharger Libé sur web, iPhone et iPad - 12€ par mois

Partager cet article

Repost 0
Published by aucun
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de krachdusperme.over-blog.com
  • Le blog de krachdusperme.over-blog.com
  • : "LE KRACH DU SPERME et autres menaces" un livre écrit par le Dr Pierre Duterte et Gerald Messadié. Ne protégez pas l'environnement, PROTEGEZ VOUS!
  • Contact

Texte Libre

Recherche