Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 octobre 2011 2 04 /10 /octobre /2011 19:23

Lettre du RES n°13 : Actus BPA, GdS, Aspartame etc.‏

 



13 MARDI 4 OCTOBRE 2011
EDITORIAL ANDRÉ CICOLELLA

La toxicité du bisphénol à faible dose enfin reconnue

A sa création, le 3 Mars 2009, le RES avait annoncé que sa première campagne porterait sur le BPA car cette molécule était emblématique des enjeux autour de la question des perturbateurs endocriniens, et plus largement de la nécessité de mettre la question environnement santé au cœur des politiques de santé et d'environnement.
Une veille scientifique a donc été organisée à partir de Mai 2009, dont les résultats ont été envoyés tous les 3 mois aux Ministres de la Santé et de l'Ecologie, ainsi qu'à la direction de l'AFSSA, (devenue ensuite ANSES), puis aux responsables des groupes politiques des 2 assemblées. Cette veille a révélé que l'écrasante majorité des publications scientifiques sur les 2 ans (150 sur 158) concluait à un impact sanitaire du BPA, notamment à des doses très inférieures à la Dose Journalière Admissible préconisée par l'AFSSA et l'agence européenne l'EFSA. Malgré l'évidence scientifique, les 2 agences ont continué à défendre la position de l'industrie chimique qui consistait à écarter 95% de la littérature pour ne retenir que les études faites selon un protocole obsolète (dit des « Bonnes Pratiques de Laboratoire »), qui ne permet pas de voir les effets à faible dose. Ceux-ci étaient donc purement et simplement niés. Cette fiction vient aujourd'hui de céder.

CAMPAGNE PERTURBATEURS ENDOCRINIENS

  • Dernier bulletin de veille du RES sur le BPA adressé aux autorités sanitaires et à la classe politique d’avril à juin 2011 
    Beaucoup de données nouvelles qui confirment l'importance de l'intoxication par le BPA. Une exposition plus importante au BPA entraine une augmentation de l’obésité chez la population adulte américaine ; la coexposition BPA et alimentation calorique amplifie l'effet d'obésité et de diabète... 
    Retrouvez également sur le site du RES la veille scientifique étendue à d’autres substances comme les phtalates, les PCB, les perfluorés... 


  • Reconnaissance par l'ANSES de la toxicité à faible dose du BPA 
    L'ANSES a rendu public deux nouveaux rapports sur les effets et les usages du bisphénol A. Les rapports, intitulés « Effets sanitaires du bisphénol A » et « Connaissances relatives aux usages du bisphénol A », représentent une rupture avec ce qui avait été la méthode de l'ANSES jusqu'à présent, à savoir ne prendre en considération que les études menées selon le protocole des Bonnes Pratiques de Laboratoire, un référentiel industriel obsolète. L’ANSES reconnait ainsi la toxicité à faible dose du BPA ainsi que la période plus sensible de la gestation. 


  • A suivre le 6 octobre : Vote à l’Assemblée d’une loi pour l’interdiction du bisphénol A 
    La commission des Affaires sociales de l'Assemblée nationale a voté une proposition de loi socialiste interdisant l'usage du bisphénol A dans tous les contenants alimentaires. Cette proposition n'a suscité aucun vote défavorable au sein de la commission. 
    Cette proposition de loi, vise à suspendre à partir du 1er janvier 2014 la fabrication, l'importation, l'exportation et la mise sur le marché de tout conditionnement alimentaire contenant du bisphénol A. Elle sera soumise aux votes des députés dans l'hémicycle le jeudi 6 octobre. 


  • Europe : un pas en avant, deux en arrière ? 
    L’Union Européenne continue de progresser très lentement, trop lentement, vers l’élaboration d’un arsenal législatif de contrôle des perturbateurs endocriniens. Cet été, deux documents clés ont été publiés sur son site.
    - le rapport intermédiaire de 442 pages « Etat de l’art de l’évaluation des perturbateurs endocriniens », un panorama exhaustif des connaissances accumulées sur les PE :http://ec.europa.eu/environment/endocrine/documents/summary_state_science.pdf
    - le 4eme rapport d’avancement de la stratégie communautaire sur les PE, un document de 17 pages dont le seul intérêt est de recenser toutes les initiatives en cours au sein des instances et toutes les réglementations concernées. On cherchera en vain la dynamique d’action que sont en droit d’attendre les citoyens européens :http://ec.europa.eu/environment/endocrine/documents/sec_2011_1001_en.pdf 
    Cette lenteur est d’autant plus choquante qu’elle contraste avec la précipitation de deux consultations effectuées également cet été. L’une émanait de la DG Environnement sur l’évaluation des risques des substances en mélange et l’autre de l’EFSA sur la généralisation du concept de « Seuil de Préoccupation Toxicologique » pour remplacer les tests toxicologiques actuels. Dans les deux cas, c’est la complexité des effets des substances dangereuses, en particulier des PE, qui est tout bonnement sacrifiée au nom d’une simplification … plus favorable aux intérêts industriels. 


  • AFSSAPS : Deux filtres UV PE sur la sellette 
    Au milieu de la tourmente Mediator, l’AFSSAPS a su montrer un meilleur visage avec la mise à l’index courant juillet du benzophénone-3 (BP3), puis fin août, l’interdiction du camphre de 3-benzylidène. Deux filtres UV courants dans les cosmétiques qui sont aussi des PE inscrits sur la liste SIN (Substitution Immédiate Nécessaire) des ONG. Le RES et le C2DS ont félicité l’AFSSAPS tout en l’encourageant à interdire complètement le BP3 et à s’attaquer aux 12 autres PE « cosmétiques » recensés sur la liste. 


  • Perturbateurs endocriniens dans les poussières domestiques – l’UE doit faire le ménage ! 
    Un rapport réalisé par une coalition d’associations environnementales met en évidence la contamination de nos logis par les perturbateurs endocriniens, un phénomène généralisé qui nécessite une action urgente des autorités européennes.


  • Les actes du colloque sur les perturbateurs endocriniens à l’Assemblée Nationale enfin disponibles 
    Les actes ont été publiés dans la revue de l'éditeur Elsevier « Médecine et Longévité». Retrouvez-y toutes les interventions du colloque sur les perturbateurs endocriniens organisé à l’Assemblée Nationale le 14 septembre 2010. Ces interventions fournissent le fondement du changement de paradigme des perturbateurs endocriniens. 


Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre Duterte
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de krachdusperme.over-blog.com
  • Le blog de krachdusperme.over-blog.com
  • : "LE KRACH DU SPERME et autres menaces" un livre écrit par le Dr Pierre Duterte et Gerald Messadié. Ne protégez pas l'environnement, PROTEGEZ VOUS!
  • Contact

Texte Libre

Recherche