Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 août 2011 3 24 /08 /août /2011 08:11

http://www.lefigaro.fr/environnement/2011/08/23/01029-20110823ARTFIG00459-un-produit-toxique-impregne-dans-des-vetements-neufs.php

 

Un produit toxique imprègne de nombreux vêtements neufs

Mots clés : TextileVêtementsToxiquesCHINEINDEEUROPENonylphénol,GREENPEACEDIRTY LAUNDRY

Par Tristan VeyMis à jour le 23/08/2011 à 16:38 | publié le 23/08/2011 à 16:37 Réactions (30)
 S'ABONNER au Figaro.fr

Des habits de marques très répandues comme H&M, Nike ou Adidas, sont imprégnés de nonylphénol, une substance chimique supposée toxique pour la reproduction, révèle Greenpeace.

Quatorze grands fabricants de vêtements, parmi lesquels Nike, Lacoste ou H&M, sont pointés du doigt par l'étude «Dirty laundry 2» (Linge sale 2, ndlr) de Greenpeace. Sur 78 échantillons d'articles neufs achetés dans 18 pays, notamment européens, 52 présentaient des traces d'éthoxylates de nonylphénol (NPE). Seul Gap, dont deux échantillons ont été testés, ne présente que des résultats négatifs. Le précédent rapport «Dirty laundry» portait sur les conditions désastreuses de la production textile en Chine.

 

 

Les NPE sont dangereux car ils se dégradent rapidements dans l'environnement en nonylphénols simples (NP), une substance persistante supposée toxique pour la reproduction et la croissance des êtres vivants. Tout produit commercial contenant des NP porte en Europe les mentions «risque possible d'altération de la fertilité», «risque possible pendant la grossesse d'effets néfastes pour l'enfant» et «très toxique pour les organismes aquatiques, peut entraîner des effets néfastes à long terme pour l'environnement».

Leur dangerosité est accentuée par le phénomène de bioaccumulation. En piègeant les NP contenus dans l'eau, les algues concentrent le produit toxique. Elle sont ensuite mangées par les poissons qui accumulent à leur tour «le poison» dans leur graisse. Et ainsi de suite, jusqu'au bout de la chaîne alimentaire où on retrouve l'homme. Certaines études ont ainsi montré que le lait maternel pouvait contenir des traces de cette substance chimique artificielle.

Les effets reprotoxiques ou cancérigènes pour les animaux et les hommes ne sont en revanche pas clairement établis même s'il existe des études en ce sens. Les NP semblent agir sur le système endocrinien sans que le mécanisme d'action et ses conséquences sur la fertilité ou la croissance des tumeurs n'ait été décrypté.

Des rejets potentiellement importants en Chine ou en Inde

«Rien ne permet de penser que les niveaux de NPE mesurés (entre 1 et 27.000 mg/kg, ndlr) présentent un risque direct pour les personnes qui portent ces vêtements», rassure d'ailleurs Greenpeace dans son rapport. Martin Bésieux, le responsable belge de cette campagne organisée par la branche chinoise de l'organisation environnementale, ajoute qu'un simple lavage à l'eau permet de faire partir la quasi-intégralité des molécules. Les rejets associés dans l'environnement sont probablement négligeables en Europe.

Ce n'est pas le cas en Chine, au Bangladesh ou en Inde où les fabricants de vêtements en utilisent certainement beaucoup. «Les analyses des produits finaux ne nous permettent pas d'estimer ces quantités mais elles nous montrent que leur emploi est très courant», note Martin Bésieux. Avant que les NP ne soient interdits dans l'industrie textile européenne en 2003, les rejets dans les cours d'eau étaient importants et pourraient avoir durablement affecté les écosystèmes et les populations.

LIRE AUSSI:

» DOCUMENT - Le rapport Dirty laundry 2 de Greenpeace

» DOCUMENT - Le rapport Dirty laundry de Greenpeace

» Epidémie pulmonaire chez les délaveurs de jeans

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre Duterte
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de krachdusperme.over-blog.com
  • Le blog de krachdusperme.over-blog.com
  • : "LE KRACH DU SPERME et autres menaces" un livre écrit par le Dr Pierre Duterte et Gerald Messadié. Ne protégez pas l'environnement, PROTEGEZ VOUS!
  • Contact

Texte Libre

Recherche