Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juillet 2010 4 01 /07 /juillet /2010 16:07

L’évidence est donc offerte : même ces éléments d’agrément que l’on jugeait depuis des millénaires inoffensifs, sinon bénéfiques, les parfums, sont devenus des produits dangereux. Et là, il faut débrouiller pour un public qui ne suit évidemment pas d’heure en heure les ramifications des expériences scientifiques et des réactions juridiques et qui, dans sa grande majorité, n’a appris que récemment le terme de « phtalates ».

Apparemment, tout serait en ordre. L’Union Européenne  a  interdit dès 2003 les phtalates dans les cosmétiques et, dès 2005, dans les produits pour enfants. À la suite des travaux cités plus haut, la Californie a interdit en 2009 l’usage des phtalates dans les produits pour bébés et la ville de San Francisco a même pris une mesure supplémentaire, qui était l’interdiction d’un autre phtalate, le trop fameux BPA (bisphénol A), dans les jouets et produits pour enfants, dont il sera de nouveau question au chapitre suivant, car il le mérite à lui seul.

Or, la réponse à la question avait été publiée six ans plus tôt. 

En 2002, trois associations américaines de consommateurs, l’Environmental Working Group (« Groupe de travail sur l’environnement), Coming Clean (« Devenir sain ») et  Health Care Without Harm («Des soins sans danger »),  s’étaient inquiétées de trouver des phtalates dans des dizaines de shampooings, vernis, déodorants, crèmes pour le corps et autres cosmétiques, pourtant interdits depuis 1999 comme potentiellement toxiques.  L’analyse de 72 produits de marque, américains aussi bien qu’européens, avait conclu que les trois quarts d’entre eux contenaient bien des phtalates. Les résultats de l’enquête furent publiés sous le titre  humoristique Not so pretty, « Pas si jolie ».  Sur la base de ces étude, les associations de consommateurs citées firent pression sur la puissante Food and Drug Administration ou FDA, organisme fédéral en principe assimilable à l’Autorisation de mise sur le marché des médicaments française.  Ce fut cette enquête américaine qui entraîna en 2003 la première interdiction dans l’Union Européenne des  phtalates dans les cosmétiques (avec des résultats dont on jugera plus loin).

Partager cet article

Repost 0
Published by aucun
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de krachdusperme.over-blog.com
  • Le blog de krachdusperme.over-blog.com
  • : "LE KRACH DU SPERME et autres menaces" un livre écrit par le Dr Pierre Duterte et Gerald Messadié. Ne protégez pas l'environnement, PROTEGEZ VOUS!
  • Contact

Texte Libre

Recherche